Abécélire Littérature française Nouveautés

Angela, l’ange est là – Olivier Hildevert

Chérie chou, il est presque 21h30, je serai un peu en retard mais j’arrive, attends-moi si tu peux ! Je t’aime. Bisous. (Extrait)

Angela et Julien, 30 ans sont heureux. En un mot, leur couple est harmonieux sans faux semblants. Chacun accepte l’autre comme il est avec ses qualités et ses défauts, animé par une envie d’avenir ensemble et une certaine entente sur tous les plans. On dit souvent que le couple parfait n’existe pas mais ces deux-là semblent avoir trouver l’indicible attachement qui les lie à tout jamais à la vie et à la mort…

La mort justement. On dit souvent que tout bonheur apporte également son lot de souffrances. Et c’est souvent quand on se confronte au malheur, que l’on trouve le courage de tout affronter, la volonté de s’en sortir.

Angela d’habitude si joyeuse et rêveuse, se retrouve confrontée à une réalité qu’elle ne pouvait même pas imaginer. Julien est mort. Un banal accident de la route. En une fraction de seconde, tout bascule.

C’est dégueulasse ce que tu m’as fait, Julien ! T’avais pas l’droit de m’abandonner comme ça, t’avais pas l’droit ! Pourquoi t’as fait ça ? (Extrait)

Désormais, elle devra avancer sans Julien et devra se débrouiller toute seule. Elle va devoir apprendre à maitriser ce triste évènement qui lui échappe et reconsidérer un monde sans l’homme qu’elle aime.

Julien, aux portes de la mort se refuse à partir sans avoir pu parler à Angela. Il n’accepte pas sa mort mais c’est sans compter sur Valexaire, guide de ceux qui n’ont pas choisi de mourir, qui se raccrochent à la vie. Il tâtonne lui aussi dans cette nouvelle mission et devra se référer au Traité Universel des Secrets des Âmes. Julien et lui vont découvrir une nouvelle façon d’appréhender l’au-delà. Valexaire est intransigeant. Il doit mener à bien sa mission sans se laisser attendrir par la situation et par les suppliques de Julien. Julien doit accepter d’être passé de l’autre côté. 

Tout au long du roman, on se demande si les deux amoureux vont se retrouver, peut-être au prix d’un sacrifice de l’un ou de l’autre ?  Vont-ils survivre l’un sans l’autre ?  Vont-ils pouvoir continuer leur chemin grâce aux diverses rencontres qu’ils vont faire séparément ? 

Angela et Julien devront se réinventer pour demeurer ensemble même s’ils évoluent dans deux mondes séparés. Être de nouveau réunis coûte que coûte. Au contact de personnages merveilleux qu’ils soient réels ou pas, ils vont se réapprendre et reconsidérer le chemin qu’ils avaient imaginé. 

Aucun auteur n’a jamais repensé la mort au-delà des vivants de manière aussi métaphorique qu’ Olivier Hildevert. Il parvient à nous réconcilier avec la mort en l’agrémentant de vie et d’espoir pour mieux comprendre la douleur liée à la perte d’un être cher.
On la met irrémédiablement de côté de peur que la grande faucheuse nous frôle d’un peu trop près. 
Comment se reconstruire en vivant tout de même avec son chagrin, se relever ? Nous en apprenons davantage sur les interactions entre le corps et l’esprit. L’individu peut mobiliser des ressources insoupçonnées.

Son roman apporte une solution ou du moins une voie à emprunter. Chaque lecteur avec son ressenti et son vécu peut appréhender le roman d’une façon différente. Que se passe-t-il dans l’après ? Sommes-nous certains de retrouver les êtres « là-haut » que l’on a perdu « ici-bas » ?

Je lui dirais que la vie ne s’arrête pas quand on meurt. Elle continue dans un ailleurs. (Extrait)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.