Abécélire Nouveautés Nouvelles

Amours – Mouad Moutaoukil

 » (…) vaut mieux mourir d’aimer que vivre sans amour. » (Extrait)

Mouad Moutaoukil célèbre l’amour sous toutes ses formes et le décline en huit nouvelles. Qu’il soit singulier, pluriel, blessé, inachevé, chacun pourra se découvrir ou du moins trouver une partie de lui-même.

Dans la première nouvelle, le petit prince de Saint Exupéry rencontre un écrivain en manque d’inspiration. Il lui raconte son amour pour la rose. Il aime cette fleur qui ne ressemble à aucune autre car il ne voit sa beauté qu’à travers son propre regard. Chacun cherche sa rose et voit en elle son unique.

A chaque rencontre, chaque histoire, l’amour se transforme, se métamorphose, prend une autre image en fonction des personnages rencontrés. L’attraction entre deux êtres peut être d’ordre sexuel, affectif, intellectuel voire même spirituel et bien sûr de tous ces ordres à la fois.

Chacun a sa propre conception de l’amour. Au singulier, il ne se laisse pas définir. Au pluriel, il revêt de multiples formes, odieux, haineux, beau et onirique. Que ce soit dans l’excès, ou pas, le propos même de l’amour peut être perverti car ne recherche-t-on pas en définitive l’effet que ce sentiment provoque en soi plutôt que l’appréciation particulière d’une personne pour ce qu’elle est ?

Mouad Moutaoukil insère dans chacun de ses mots, le meilleur de lui-même. Ne serait-il pas à l’image de cet amour polymorphe puisqu’il est capable de varier son style en se confrontant à plusieurs types d’écriture différents et s’essayer à plusieurs amours ?

(…) vaut mieux mourir d’aimer que vivre sans amour. (Extrait)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.