Séries & Réalisateurs Sur ma toile

Ally Mc Beal

Ally Mc Beal est une série comique datant de la fin des années 1990. Elle se décline en 5 saisons (112 épisodes). Son réalisateur David E. Kelley ancien avocat bostonien dresse une lecture burlesque mais réaliste d’un monde dans lequel une femme, est en perpétuelle inadéquation. 

« Comment des choses pareilles peuvent-elles sortir de ton crâne ? Tu devrais au moins utiliser ton cerveau comme un filtre. »

Ally Mc Beal

Petit retour sur le synopsis…

Suite à une affaire d’harcèlement sexuel, Ally avocate retrouve un emploi grâce à Richard Fish, ancien camarade d’école. Elle y retrouve Billy, son premier et seul amour (ils se reniflaient les fesses). 

Cette série mettant en scène une bande d’avocats, mêle à la fois humour, danse et musique. Tout le charme réside dans le fait que les petits défauts de chacun sont mis en lumière. Basée sur leurs affects, leurs émotions et leur vie, elle laisse libre court à la concrétisation des délires de chacun grâce à des apartés burlesques.

Ceci mis à part, elle pose des vraies questions de société à travers les affaires dont les avocats ont la charge. Elle dresse le portrait d’une Amérique procédurière à outrance où les différends sont réglés à coup de dollars.

Le succès de la série a été possible grâce à l’actrice principale Calista Focklart qui a tout fait pour rendre son personnage impopulaire et insupportable. D’ailleurs, il en ressort souvent des critiques assez négatives. Alors, même si le personnage central peut paraitre agaçant, égoïste et égocentrique, c’est justement ce qui fait qu’on s’y attache. 

Tous les autres à un moment ont essayé d’entrer dans son délire. Il est temps qu’elle fasse une petite cure de bon sens.

Richard Fish

Dans la presse, Ally Mc Beal est considérée comme une femme forte. Elle n’a pas peur de montrer ses émotions les plus secrètes, ses névroses et ses vulnérabilités. Cependant, on peut aussi lire qu’elle représente le déclin de l’image féministe et qu’elle est le reflet du fantasme masculin.

Alors oui, les défauts sont célébrés et ont une certaine dignité. Quand on regarde Ally Mc Beal c’est comme déboucher une bonne bouteille de vin et découvrir les arômes inattendus qu’elle renferme. On ignore toujours ce qu’il va se produire.

Je voulais être artiste et repeindre le monde avec de belles couleurs.

Ally Mc Beal
En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.